Bonjour, mon nom est Julie Squadrelli et j’ai 43 ans.
J’habite à 40 km de Rome dans une ancienne cité étrusque, classée au patrimoine mondial de l’Unesco.
Je suis mariée et maman de 2 enfants: une petite romaine dénommée « Lily-Belle », née en 2016 et d’un petit garçon “Loumeo”, également né à Rome en 2018.
Originaire de Lille, je vis à Rome depuis maintenant plus de 15 ans. D’origine italienne de par mon grand-père, vivre en Italie est pour moi une évidence, un retour aux origines.
Si je devais me définir en quelques mots, je dirais que je suis toujours débordée, que j’aime gagner au Monopoly, que je suis têtue comme une mule, mais une mule qui ne dit jamais non ; Je suis aussi une femme et une maman heureuse et curieuse, déterminée et passionnée.

Dans son œuvre le Rouge et le Noir, Stendhal disait que « La vocation, c’est avoir pour métier sa passion ».
Dans la vie, j’ai quatre passions :

  • les fromages, surtout les forts
  • le karaté, même si je n’en fais plus
  • Madagascar et l’Afrique noire en général
  • mon métier !

Aimer passionnément son métier. Une phrase sans doute banale pour qui tend à se décrire, mais qui prend son sens au regard des lecteurs qui m’ont accompagnés lors de visites.

Mes visites sont riches et vivantes, bien loin des conférences au ton monocorde.
Toujours à l’écoute de mon auditoire, je m’adapte à lui en créant un véritable dialogue, un échange très enrichissant pour le client, mais aussi pour le guide qui a toujours à apprendre.

Contrairement à beaucoup de jeunes diplômés, qui ne savent comment exploiter leurs connaissances, j’ai toujours su que je voulais être guide. L’envie de faire visiter Rome est en revanche arrivé après.

Après trois ans d’enseignement général, je me suis orientée vers la sculpture contemporaine, tout en continuant une formation dite « classique ». Mon mémoire de maîtrise, réalisé sous la direction de Monsieur Chappey – Maître de conférence à l’Université de Lille III et conservateur des Musées de la ville de Boulogne-Billancourt – concernait les portes en bronze du XXe siècle.

Mon mémoire de DEA, réalisé sous la direction de Monsieur Robichon – Professeur en Histoire de l’Art contemporain à l’Université de Lille III, spécialiste de l’iconographie militaire – portait sur les sculpteurs pensionnaires de la Villa Médicis, de 1944 à 1968.

Ma première expérience en tant que guide dans un château en Bretagne, dans le cadre d’un stage à l’issu d’un BTS Tourisme, m’a ramenée à la réalité. Un bon guide doit être diplômé en Histoire de l’Art et posséder de solides connaissances de chercheur et d’historien.

C’est ainsi que j’ai commencé après mon BTS tourisme un parcours universitaire de 5 ans : du DEUG au DEA (grade de Master II).

C’est en venant étudier à Rome pendant neuf mois aux archives de la Villa Médicis, que je me suis promise d’y rester afin de partager ma passion pour la Ville Eternelle et de réaliser ma vocation de guide touristique.

J’ai débuté ma carrière en 2004 auprès du Tour Operator Clio en tant que guide conférencière. En 2008, après avoir soutenu le concours de la Province de Rome, je deviens guide officiel de Rome. Habilitation qui vaut pour Rome, son département, mais aussi pour le Vatican (même si l’Etat du Vatican possède son propre concours). Pour consulter le registre officiel des guides de Rome, cliquez ici. En 2008 j’ai co-fondé en partenariat le site web Rome Eternelle, aujourd’hui fermé. Désormais, je travaille avec quelques T.O en free lance, mais aussi et surtout pour mon site: La Rome De Julie.