La voie des Enfers !

Enorme coup de coeur !

Le verdict vient de tomber.
Bien que finaliste, Cerveteri ne sera pas Capitale Italienne de la Culture en 2022.

Mais qu’il n’en déplaise à Procida, c’est Cerveteri que je mettrai à l’honneur, pour mon bonheur et le vôtre ! Ses richesses sont inépuisables. Jugez-en par vous même en visionnant ce petit film aux images surprenantes.

Parce que les images sont parfois plus parlantes que les mots, mais parce que les mots seront toujours complémentaires aux images, je vous propose une lecture de ces dernières au cours d’une visite guidée sur les étrusques, lors de votre prochain séjour sur Rome.

N’étant pas étruscologue de profession, je ne pourrai prétendre avoir les réponses à toutes vos questions, car lorsque nous parlons du mystère étrusque, il ne s’agit pas que d’un titre accrocheur. Même pour les plus grands spécialistes, cette civilisation reste un mystère, l’écriture n’étant toujours pas déchiffrée à 100 %

Mon ambition sera simplement de vous faire découvrir un lieu magique (et je pèse mes mots), tout en vous initiant à l’art étrusque et aux pratiques de ce peuple.

Je vous propose une visite en deux temps:

Nous visiterons tout d’abord à Cerveteri la nécropole de la Banditaccia , site archéologique classé au patrimoine de l’Unesco.
Cette première visite nous familiarisera avec les étrusques. En découvrant leur cité des morts, nous apprendrons leur organisation sociale, leurs croyances et même les habitats, pourtant aujourd’hui entièrement disparus. Pour en savoir davantage sur cette visite, je vous invite à cliquer ici.

Puis je vous emmènerai dans un second temps, à quelques encablures de la Nécropole de Banditaccia, dans un lieu à l’atmosphère à la fois mystérieuse et inquiétante (surtout si vous y allez à 6h du matin pour y faire des reprises vidéos !). Une atmosphère irréelle, qui aurait pu servir de décors aux « Seigneurs des agneaux ».

Toutefois, si cette trilogie fut tournée en studios, ainsi qu’en Nouvelle Zélande, de nombreux films d’horreurs furent tournés ici, dont une scène de « l’Exorciste ».

Ce lieu c’est « la via degli Inferi » – “la voie des Enfers !”.

Également surnommée par les locaux  « le canyon de Cerveteri », cette route creusée dans le tuf avait pour objectif de relier la ville des vivants à celle des morts. Jalonnée de tombeaux, nous pénétrerons dans l’un des plus extraordinaires du site: la tombe des colonnes doriques, remontant au IV siècle avant J.C..

Équipés de bonnes chaussures de marche, nous nous rendrons jusqu’aux anciennes fortifications de la ville. Les étrusques ont toujours excellé dans le domaine de la défense. Rappelons que la première muraille de Rome fut étrusque ! Mais cette excellence étrusque se retrouve également en matière de travaux hydrauliques ! Là encore, est-il nécessaire de mentionner que le premier égout de Rome « la Cloaca Maxima » est un ouvrage étrusque ? Ainsi, si le terrain le permet (l’endroit est humide et le sol peut être très glissant), nous descendrons jusqu’au « ponte sodo », galerie de drainage creusée dans le tuf. Les étrusques étaient aussi passés maîtres dans l’art de maîtriser les eaux !

Cerveteranienne d’adoption, je m’enorgueillis de vivre dans cette ville au patrimoine si riche. Mes enfants ont la chance de grandir et de s’éveiller au contact de cette civilisation qui a tant à nous apprendre. Mais je regrette toutefois que ce lieu soit si peu connu, si peu promu.

Aussi, pourquoi se contenter de faire cette promenade en famille, si j’ai la possibilité de vous y guider ?

N’attendez pas,  contactez-moi ! Car même si vous pensez cela exagéré, croyez-moi, le site est encore plus beau en vrai !

Nb : Via degli inferi – Entrée gratuite
        Nécropole de la Banditaccia – Entrée payante